Évaluation du conjoint

Imprimer Version imprimable

Prenez quelques minutes pour répondre aux questions qui suivent afin d’évaluer vos comportements violents. Ce pourrait être le meilleur investissement de votre vie !

Ces comportements peuvent être fréquents ou occasionnels, mais dans tous les cas, c’est de la violence conjugale.

Vous avez répondu oui à 0 des énoncés de ce questionnaire, vous devriez communiquer avec l’une des ressources d’intervention pour conjoints ayant des comportements violents, afin d’obtenir des services et cesser vos comportements violents. Le problème ne se situe peut-être pas où vous croyez. Prenez le temps de le regarder bien en face ! Vous en sortirez gagnant.

Note : Inspiré du questionnaire d’évaluation du Centre Ex-Equo.

Bravo ! Vous semblez avoir des comportements respectueux envers votre partenaire.

Veuillez noter qu’il y a des conjoints violents et des conjointes violentes. Considérant les statistiques policières qui démontrent que la majorité des conjoints violents sont des hommes, nous utilisons le masculin pour les désigner.

Violence psychologique oui non
J’insiste pour qu’elle ne voie pas certaines personnes.
Je lui donne des ordres.
J’utilise ses points faibles pour lui faire mal.
Je ne lui parle pas pour avoir ce que je veux.
Je l’insulte de tous les noms.
Je pense toujours que l’autre est responsable de mes problèmes.
Je l’accuse de me provoquer.
J’essaie de faire pardonner mes comportements violents en attirant sa pitié.
Je dirige tout dans la maison.
Je suis jaloux et possessif en amour.
Je la menace parfois en utilisant les enfants.
Je brise des objets devant elle.
Je frappe sur les murs ou sur les meubles en sa présence.
Je surveille ses allées et venues.
Je dénigre souvent son corps et critique son apparence.
Violence physique oui non
J’ai déjà poussé ma partenaire.
Je l’ai déjà retenue contre le mur.
Je lui ai déjà lancé des objets.
Je l’ai déjà contrainte à demeurer à la maison.
Je l’ai déjà frappée.
Je lui ai déjà serré les bras.
J’ai déjà tenté de l’étrangler.
J’ai déjà frappé mon enfant.

Violence sexuelle oui non
Parfois je ne tiens pas compte de son refus de faire l’amour et je la force.
Je me venge ou la harcèle lorsqu’elle refuse d’avoir des relations sexuelles.
Je fais pression sur elle pour qu’on regarde des films pornos même si je sais qu’elle n’aime pas ça.

Violence Ă©conomique oui non
Je contrôle toutes les dépenses.
Je lui interdis de faire certaines dépenses personnelles.
Je minimise sa contribution financière à la vie familiale.

Soumettre